Édition 2020 de l'évènement

Bienvenue dans mon jardin au naturel

Depuis 2016, le CPIE de Meuse dirige sur son territoire l’évènement “Bienvenue dans mon jardin au naturel”. Cet évènement, initié en 2013 par l’Union Nationale des CPIE, se déroule dans toute la France grâce aux CPIE participants.

Lors de cet évènement, des jardiniers amateurs qui jardinent uniquement au naturel  ont l’occasion d’ouvrir gratuitement les portes de leur jardin le temps d’une journée ou d’un week-end. C’est le moment de pouvoir partager ses techniques de jardinage, de donner ou de recevoir des conseils, d’échanger, de sensibiliser mais surtout de passer un agréable moment de convivialité.

Cette année le réseau des CPIE vous propose des visites 100% virtuelles des jardins !

Les jardins 100% au naturel de l'édition 2020

#1 - Le jardin de Nathalie à Ville-sur-Yron

Nathalie entretient avec soin un grand jardin, très soigné et ordonné où aucun produit chimique n’est utilisé !

Elle a un grand espace verger avec beaucoup d’arbres fruitiers et des massifs de buissons et autres plantes vivaces qu’elle laisse s’exprimer.

Ses fidèles compagnons à quatre pattes sont toujours là pour l’aider surtout pour faire des trous !

#2 - Le jardin d'Ingrid à Cousances-aux-bois

Ingrid entretient un très grand jardin avec notamment beaucoup de massifs fleuris et d’arbres, mais on peut également y admirer des œuvres d’art comme celle de Rozemarijn Lucassen, les allumettes de Nelis Oosterwijk, une page du manuscrit d’Anne de Bretagne sur la Carotte sauvage mais aussi un arbre retourné, original !
De nombreuses fleurs sauvages et surtout utiles au jardin sont présentes partout, elle a construit un hôtel à insectes et a la chance d’être au bord de l’eau !

#3 - Le jardin de Dany à Lérouville

Chez Dany les fruits et légumes sont bien protégés, les tomates, les salades, les fraises… Mais surtout les serres sont fabriquées maison ! Une bonne initiative écologique et durable !
Les insectes sont invités au jardin grâce à un hôtel à insectes et aux plantes aromatiques qu’ils aiment bien. On y trouve de la lavande, des rosiers, des lys, des tulipes, des jacinthes… Le tout alimenté par le compost et le marc de café.
Une vigne se plait bien le long d’un mur et le mirabellier abrite naturellement une mésange qui s’y plait bien !

#4 - La terrasse de Kelly à Braquis

“Amoureuse des plantes, passionnée de jardinage et habituée aux joies d’un jardin depuis plusieurs années, j’ai déménagé en appartement cet hiver. Je ne me voyais pas passer l’été sans pouvoir mettre les mains dans la terre ! J’ai donc décidé de m’octroyer une dizaine de mètres carrés dans la cour de l’immeuble et de verdir ce grand espace très minéral.

Je me suis lancé un petit défi personnel : expérimenter la culture de plants potagers en hors sol (la culture en pleine terre étant bien sûr impossible) dans un espace réduit qui n’est à priori pas dédié à cette activité. Je souhaite prouver que tomates, courgettes, salades ou encore plantes aromatiques peuvent s’épanouir en pots et jardinières et qu’il n’est pas nécessaire de posséder un hectare de terrain pour pouvoir goûter au plaisir du jardinage et profiter de bons légumes que l’on a vu grandir ! 
Car je pense que la relocalisation de l’agriculture et que l’autonomie alimentaire que nos territoires doivent acquérir passent aussi par là.
Outre cette fonction “productive”, les plantes sont également source de bien-être. Je trouve que le jardinage, même en hors sol et dans un espace réduit, a un côté méditatif et relaxant. S’occuper des plantes ne serait-ce que pendant 10 minutes permet de décompresser d’une journée bien agitée !
Bien sûr, tout ça doit se faire de manière la plus écologique possible. Voici quelques trucs et astuces que j’applique dans mon “coin de verdure” :
– utilisation de matériaux durables comme le bois ou la terre cuite et minimisation du plastique. Même les tuteurs des tomates sont en bois : des branches ramassées en forêt ! 
– fabrication du mobilier avec de la récup (troncs, palettes…) 
– paillage des plantes potagères avec de la tonte (ou les tailles de feuilles, fanes…) et des plantes ornementales avec des cailloux pour maintenir une certaine humidité et éviter de gaspiller l’eau 
– plantation de fleurs mellifères pour préserver la biodiversité 
– utilisation de semences biologiques (ou achat de plants potagers certifiés bio pour les légumes dont je n’ai pas réalisé les semis) 
– association de différents plants au sein d’une même jardinière (et oui, la monoculture c’est mal, même dans des bacs !)”

#5 - Le jardin de Marie Line et Jean-Louis à Novéant-sur-Moselle

Chez Marie Line et Jean-Louis, le jardin est beau et bio ! Merci à tous les insectes qui s’occupent du jardin contre les pucerons et autres petites bêtes non désirées. Jean-Louis leur a même fabriqué un superbe hôtel à insectes 5*. Même les hérissons sont les bienvenus dans les tas de bois. Le bassin, source de biodiversité, est naturellement alimenté par les eaux de pluie du toit et les oiseaux sont abrités par des nids et mangeoires, certaines faites maison ! Pour la décoration c’est aussi de la récup, une belle initiative d’économie circulaire.

#6 - Le jardin de Françoise et Joël à Mesnil-sous-les-côtes

“C’est un jardin constitué de plusieurs parcelles de tailles variées, un “patchwork”, construit au fil des années selon nos envies, nos besoins et notre temps libre.
Dans cet espace paysager se côtoient en bonne harmonie, fleurs, légumes et arbustes dans un cadre de vie agréable où oiseaux, insectes, hérissons et autres hôtes de passage sont les bienvenus.
Le coin forêt-jardin et le mandala fleuri ajoutent une note paisible, favorable à la méditation
Leur jardin est un exemple de jardinage au naturel, privilégiant des techniques d’économie d’eau : récupération d’eau de pluie, paillage ; mais aussi création d’un compost, d’un espace non fauché au fond du jardin pour laisser la biodiversité s’exprimer !

 

#7 - Le jardin d'Anne et Gilles à Noyers-Auzécourt

Chez Anne et Gilles il y a de tout !
une spirale aromatique, diverses variétés de rosiers, un jardin “feuille” qui est un jardin de buttes permanentes où les allées creusées dessinent, vues du dessus, des nervures de feuilles, un poulailler bien habité, un massif rond avec des pierres monté par les enfants pendant le confinement, une petite serre en polycarbonate construite par des amis et qui sert de support pour des grimpantes, des bacs potagers construits par des patients de l’hôpital psychiatrique de Strasbourg venus l’année dernière en woofing, une cabane en palettes où se trouve le four à flammeküche alsacien, des ruches, des mares, un espace “forêt comestible” qui deviendra une forêt au fil du temps…

Astuces jardinage : en permaculture, l’une des règles est de toujours couvrir le sol et chez Anne on retrouve du paillage en coques de noisettes, avec de la paille, de la tonte de gazon, de l’engrais vert (massif d’épinard par exemple qui sert surtout à couvrir le sol) ou du BRF (Bois raméal fragmenté) excepté les zones dédiées aux épices (échalotes et oignons), car les paillages favorisent les limaces et escargots qui se régalent des tiges. Elles sont paillées un peu plus tard dans la saison, lorsqu’ils sont suffisamment avancés.
Comme engrais pour Géraniums de l’urine diluée à 10% : gratuit et très efficace !
Pour le poulailler il y a deux parties en alternance : que pendant que les poules “ravagent” une moitié, l’autre se régénère et reverdit
Pour éviter les limaces dans un carré potager: un rail à placo posé tout autour et agissant comme une barrière mécanique.

Astuces économiques : une cabane de jardin réalisée à partir de palettes, planches et avec une porte de récupération.
Les ruches sont peintes à la peinture suédoise, ou peinture à la farine.
Des bacs à eau ont été fabriqués à partir d’anciens éléments d’estrade garnis de chutes de bâche pvc de la mare.
Les boutures, rejets et autres plants y attendent à mi-ombre d’être donnés, échangés, ou replantés.
Une armature de serre achetée en solde a été reconvertie en tonnelle qui sert de support aux plantes.
Un vieux stérilisateur transformé n pot de fleurs (même le chat l’a adopté).

#8 - Le jardin de Monique et Michel à Lérouville

Le jardin de Monique et Michel est un petit jardin ouvrier où tout espace est optimisé pour y recevoir toute espèce de plantes ornementales qui fleurissent tout au long de l’année ainsi que des espaces potagers. Les arbres et arbustes fruitiers ne manquent pas également, servant de refuges à de nombreuses espèces animales . Monique et son mari prennent grand soin de leur carré de verdure, en favorisant un jardinage respectueux de la nature où la vie s’y épanouit facilement. Grands adeptes des trocs plante, ils s’investissent pour partager les leurs avec d’autres passionnés et attachent beaucoup d’importance à la décoration qui fait tout le charme du jardin !

#9 - Le jardin d'Alex et Julien à Moulainville

Chez Alex et Julien on retrouve des parties potagères paillées bien sûr, mais aussi un compost en retrait dans le coin forêt, et un coin avec des plantes aromatiques.
L’espace devant la maison c’est 100% open bar pour les pollinisateurs et les auxiliaires, on laisse libre court à la nature !
Le gros bidon bleu sert à récupérer les eaux usées de la maison (douche et vaisselle puisqu’ils n’utilisent pas de produits chimiques !)
On peut également y retrouver des produits “Do It Yourself” avec du purin d’ortie, un macérat de prêles et un autre de peaux bananes et du marc de café, tous utilisables comme engrais !

#10 - Le jardin de Pierre à Bouquemont

“Passionné de plantes ornementales et surtout de plantes aromatiques et sauvages, attaché aux pratiques de culture respectueuses de  l’environnement, j’essaye de concilier production maraîchère et préservation de la biodiversité.”

Dans le jardin de Pierre on retrouve de grandes parties potagères (en buttes, des mandalas), toujours paillées ; mais aussi des espaces “naturels” comme des parties de jardin non fauchées, une haie refuge pour de nombreux animaux ; une grande marque ornementale avec poissons et une plus petite naturelle pour les amphibiens par exemple ; de nombreux massifs fleuris et des variétés d’arbustes intéressants, un hôtel à insectes et surtout Pierre n’est jamais seul dans son jardin ! Toujours en compagnie de Peppa sa truie kune kune qui remplace à merveille la débroussailleuse, des poules et Ziou et Zaza son couple de canards Coureurs indiens de redoutables chasseurs d’escargots et limaces !

Pierre regorge d’astuces de jardinage au naturel ! Quelques exemples de lutte biologique simples et efficaces :

Pour protéger vos pommiers des attaques de carpocapses, suspendez une bouteille percée de deux trous en vis-à-vis, versez-y 30 cl environ de jus pommes mélangé à du sucre et un peu de vinaigre de cidre. Les papillons seront irrésistiblement attirés par l’odeur.

Plutôt que de vouloir exterminer les limaces, laissez les adventices désherbées entre les rangs de légumes, les limaces sont détritivores, elles préfèreront ces plantes flétries à vos légumes. Vous pouvez aussi semer des crucifères, tels le colza ou la moutarde autour du potager, ce qui leur remplira le ventre ! Les limaces sont indispensables à la transformation de la matière organique en humus. Les canards Coureurs indiens sont d’un grand secours en cas d’infestations difficiles à maîtriser.

#11 - Le jardin "Terres de rêves" de Valérie et Jean-Paul à Saint-Mihiel

Terre de rêves, le jardin de Jean Paul et Valérie, est un jardin de biodiversité de 4000 m² qui nourrit humains et petits animaux des lieux. Vous y trouverez un grand et un petit potager, un verger, des fleurs, de grands arbres, de la prairie naturelle, des coins fleuris… Les différentes parties ne sont pas strictement délimitées mais s’invitent plutôt les unes chez les autres, ce qui donne un foisonnement de verdure où la petite faune (oiseaux, hérissons, lézards, orvets…) a l’air de se plaire, tout comme les humains ! Laissez-vous transporter par la magie des lieux…

#12 - Le jardin de Nadine et Patrice

“Nous nous sommes découverts jardiniers au fil des ans. Nous souhaitons être le plus possible respectueux de la nature et c’est donc elle qui nous guide, nous ne faisons que la suivre et l’accompagner .
Nous avons souhaité un jardin promenade où espaces détentes, espaces cultivés, espaces fleuris ou sauvages, ou encore coins repos soient chacun accueillants. Nous créons des lieux où il fait bon s’ asseoir pour respirer, pour contempler, pour écouter, lire, bavarder, pour jouer, échanger, pour recevoir et …. RIRE !”

Les astuces de Nadine et Patrice : paillage avec des feuilles mortes, de l’herbe de tonte ou encore des pétales de pivoine humides, utilisation de bois non traité pour les carrés potager, les rames et tuteurs sont en branche de noisetier, les allées peuvent être recouvertes de carton (pas de colle ni encre) ou de tapis pour éviter la prolifération des herbes, la terre n’est pas retournée à la bêche pour ne pas déstructurer le sol elle est ameublie au printemps et recouverte de feuilles mortes à l’automne, purin d’ortie maison comme seul traitement, compost maison, pas de monoculture et bénéfices apportés par des plantes pour d’autres plantes par exemple : la rhubarbe protègera les semis de radis et salade et les framboisiers s’occupent des haricots, mais aussi les œillets d’indes , capucines et soucis éviteront les nématodes et autres insectes.

#13 - Le jardin de Francis et Monique à Bonzée

Après avoir fait un stage de paillage compostage pour moins travailler dans le jardin Francis s’y est mis !
Moins d’herbes, pas de buttage de pommes de terre. .. récolte plus facile ! (et plus fructueuse que les voisins)
Et toujours accompagné de ses fidèles compagnons à quatre pattes !

#14 - Le jardin de Catherine et Florian à Montvillers

Le jardin de Catherine et Florian, c’est un jardin pensé pour y passer du bon temps… C’est un jardin gourmand : on y ramasse bien sûr des fruits et des légumes, on y glane des aromatiques et quelques simples, et on y cueille des fleurs pour les bouquets. Mais c’est aussi un jardin vivant, animé par deux chats, un chien, quelques poules et lapins. C’est un jardin à vivre, avec plein de petits espaces plus ou moins aménagés pour prendre l’apéro avec les amis, manger en plein air, bouquiner sur un fauteuil, jouer avec les enfants sur un espace enherbé … C’est aussi un jardin secret, caché derrière une haute haie composée d’un patchwok d’essences horticoles et sauvages, une haie pleine de fleurs au printemps et de baies en automne, et qui dissimule aussi de nombreux nids d’oiseaux.

Petit, mais multiple, c’est un jardin accueillant… Les plantes vagabondes et mellifères cohabitent avec les variétés cultivées et attirent de multiples butineur-se-s ; un abri à hérisson (ou à lérots …) est dissimulé sous la rocaille ; une petite mare abrite quelques anoures et urodèles ; la haie résonne de gazouillis d’oiseaux qui peuvent aussi trouver ici une mangeoire en hiver et des nichoirs au printemps ; un muret et des troncs de bois en cours de décomposition servent d’hôtels à insectes ; hirondelles et chauves-souris nichent sous la toiture de la grange…

C’est un jardin au naturel : chez nous, pas de traitements chimiques et une majorité de semences bio, la grelinette est utilisée pour aérer le sol sans l’abimer et nous avons maintenant notre première petite « butte » inspirée de la permaculture… Nous réalisons quelques purins (ortie, consoude), nous recyclons les branchages de la haie en paillis type « BRF » (c’est idéal pour les fraisiers : moins d’arrosage et de désherbage à prévoir, moins de limaces, et des fruits qui ne sont pas pleins de terre) et nous recyclons beaucoup : compost, matériaux de récupération, eau de pluie, échange de graines et de plantes avec les amis et la famille, bouturage, …

#15 - Le "Jardin - Forêt" de Sylvie et Patrick à Saulx-lès-Champlon

“Le concept de Jardin – Forêt nous apparait être une solution aux détériorations climatiques, en retrouvant une densité végétale, une biodiversité sources d’abondance et d’autonomie. C’est en 2011 que nous sommes “tombés en amour” avec le jardin luxuriant et la petite forêt de cette “fermette”.
Sa roseraie et sa collection de pivoines, bordée d’un généreux verger de fruitiers locaux et les arbres rares de la petite forêt nous ont “appelés” ; il nous était donné de côtoyer quotidiennement de majestueux séquoias et métaséquoias, des cyprès chauves au feuillage frémissant, des liquidambars rougeoyants à l’automne et le noble gingko-biloba. D’autres espèces, d’érables, de chênes, bouleaux et résineux peuplaient la seconde partie de la forêt, plantée par les précédents propriétaires. C’est ainsi que, depuis 8 ans, chaque saison nous apporte ses bonheurs, ses floraisons éclatantes et feuillages colorés, ses productions fruitières abondantes, ses senteurs et lumières. Tout cela dans une atmosphère unique propice à la paix de l’âme en compagnie du chant des oiseaux, et des multiples insectes appréciant la nourriture profuse, et le gite !
 
L’Arbre a une place majeure dans l’écosystème ; il est source d’ombre, forme un écran contre le vent, absorbe le Co2,et fixe l’azote ; et sous l’arbre, peuvent pousser arbustes, lianes et herbacées, définissant différents étages qui peuvent tous être utiles, productifs ; nous n’oublions pas racines et champignons ! La forêt ne demande pas désherbage, pas d’eau, elle apporte humus, paillage et bois de chauffage ou de construction ; son sol est riche ; c’est le Jardin – Forêt dont le concept millénaire se re-déploie en Europe et en Asie ainsi que dans les autres continents. Il permet de retrouver des espèces pérennes, perdues en Europe lors des périodes de glaciation, et devenues exotiques, ou méconnues, mais qui ont subsisté en Asie ou Amérique. Nous pouvons ainsi planter des arbres et végétaux nourriciers, dont on consomme les feuilles, les fruits de toutes sortes, notamment à coque, les fleurs voire les racines.”

#16 - Le jardin partagé de Camille et Floriant à Belvaux au Luxembourg

“Ici on met la main à la pâte ! On retourne la terre, on sème, on paille et on bricole nous-même nos carrés potager !”

#17 - Le jardin de Claude à Nixéville

#18 - Le jardin "Atelier des Prés" de Béatrice et Olivier à Pareid

Ce jardin est le reflet de notre attitude dans la création à l’Atelier des Prés. Dans ce sens on pourrait aussi l’appeler « Comme à l’Atelier » : on y accueille la diversité et la liberté du sauvage. On peut modifier un endroit parce qu’une plante a décidé de s’y installer. On accompagne le jardin dans sa façon de vouloir vivre et s’épanouir. Notre envie est d’accueillir la diversité, de s’y laisser promener et de s’y sentir bien. On y trouve un refuge pour hérissons et des oiseaux dans ce qui grimpe, fleurit et foisonne. C’est aussi le royaume des plantes sauvages qui cohabitent avec le cultivé. On a recyclé nos poubelles en mini-mare et on entretient un jardin pour se promener au calme.

#19 - Le jardin d'Eric à Cléry-le-Petit

Eric a découvert la permaculture il y a deux ans. Depuis il entretient son potager sans produit chimique et avec la nature, sur sol vivant : pas d’engin motorisé, paillage naturel, compost (déchets organiques et végétaux) et bois raméal fragmenté pour nourrir la terre, récupération de l’eau de pluie… Fraises, carottes, tomates, oignons, fèves, courgettes, pommes de terre, maïs, patates douces, basilic… poussent aux pieds des arbres fruitiers et parmi les fleurs qui favorisent la pollinisation. Le jardin s’aménage petit à petit… Les décors sont réalisés en matériaux de récupération : palettes, tuiles romaines, auges anciennes…

#20 - Le jardin de Dominique et Valérie

Rendez-vous demain pour découvrir un nouveau jardin !

En 2018 ce sont :

En 2019 ce sont :

0
Jardins ouverts

En 2019 ce sont :

0
Jardins ouverts
0
Visiteurs

En 2018 ce sont :

0
Jardins ouverts
0
Visiteurs

En 2019 ce sont :

0
Jardins ouverts
0
Visiteurs

Témoignages de participants

Personnellement je suis agréablement surpris par le nombre de visiteurs et de leur intérêt pour l’écologie au sens large du terme. Vivement les prochaines visites !

Pierre RAUCH

Première participation en 2019

Ce fut une agréable surprise, tellement de gens ont apprécié notre jardin. Ce sera une journée unique que nous n’oublierons jamais !

Nino & Monique RINALDO

Première participation en 2019

Une fois de plus l’évènement “Bienvenue dans mon jardin au naturel” nous a pleinement satisfaits. Il y a eu beaucoup d’échanges très fructueux avec les visiteurs qui se sont montrés curieux et très intéressés. Une belle journée !

Joël & Françoise GRANDJEAN

Participent depuis la première édition

Fermer le menu