Le projet #grainesdetransition

À partir de septembre 2020, les meusiens sont invités à s’engager en faveur de la transition écologique et solidaire.  Le CPIE de Meuse lance son initiative

#grainesdetransition

dans l’idée d’accompagner les changements de comportement…

… Prêts à relever les défis ?!

À vous de jouer : partagez-nous des photos de votre jardin !

🌱🍓 BIENVENUE DANS MON JARDIN AU NATUREL 🌼🥦
🍅 Dans toute la France, les 12 et 13 juin 2021, près de 500 jardiniers amateurs ont ouvert leur jardin dans le cadre de la 9ème édition du week-end national “Bienvenue dans mon jardin au naturel” 🍐
🥕 En Meuse, 12 jardins ont ouvrent leurs portes le dimanche 13 juin 😁
🌸 Retrouvez la présentation des jardins en quelques photos sur la page de l’évènement facebook (page du CPIE de Meuse) ou sur la page du site internet dédiée.
Vous jardinez au naturel et souhaitez partager des photos et astuces ? Postez directement sur la page de l’évènement facebook ou bien envoyez-les à zoe.blanchet@cpie-meuse.fr et nous les posterons sur la page du site internet !
Palettes
Pollution numérique
Réalisations défi produits naturels
Réalisations défi jouets
Réalisations défi couture

Vos jardins au naturel ici !

Bienvenue dans mon jardin au naturel

Jardin de Françoise et Joël

Havre de paix de Kelly

Ceci n’est pas un jardin mais mon petit coin de verdure dans la cour de l’immeuble, qui a déjà bien changé depuis 1 an ! 🌿
L’idée est d’avoir un petit refuge de tranquillité autant pour moi que pour les petites bêtes 🐝
Même quand l’espace est restreint et que l’on ne peut pas planter en pleine terre, le jardinage est possible ! Les fleurs mellifères (bourrache, souci, lavande, bidens, erysimum, œillet d’inde etc) 🌸 accompagnent les plants potagers (tomate, concombre, laitues) 🍅 au sein de bacs ou jardinières qui sont tous paillés avec des copeaux de bois (de récupération) afin de maintenir le taux d’humidité et d’économiser les arrosages💧
L’autonomie alimentaire est très loin d’être atteinte mais cela n’est pas important. Le plus important c’est de s’installer au milieu de ce havre de paix et de voir que l’on n’est jamais seule très longtemps ! 🐦🐞🦋

Jardin de Monique et Luc

On accède au jardin par le « chemin de ronde », à l’arrière de la maison, et on le découvre caché derrière la haie : c’est un petit paradis pour la biodiversité ! Des refuges destinés aux coccinelles et aux abeilles solitaires attirent les insectes, des tas de branches et de pierres servent de refuge aux petits mammifères et aux lézards, et de nombreuses fleurs et plantes vivaces embellissent ce petit coin de nature. 🐝🐞🦇🐦Jean Luc et son frère ont creusé une mare au fond du jardin, alimentée en eau de pluie récupérée sur le toit, et dans laquelle on peut observer de nombreux insectes, mais aussi des tritons et des grenouilles.☀️🌺🐸 Des nichoirs et des mangeoires dispersées dans le jardin attirent une grande diversité d’oiseaux, certains communs et d’autres beaucoup moins (torcol, rouge-queue à front blanc, fauvette à tête noire ou pic épeiche).🐦 Monique et Jean-Luc, passionnés de photo, ont aussi construit une petite « cabane » qui peut servir d’observatoire pour admirer et photographier les visiteurs ailés. 📸👏

Jardin de Claude et Marie-Odile

“Ce jardin qui approche les 5000 m² a été créé, il y a 14 ans, après l’acquisition d’un champ qui jouxtait la parcelle de notre maison. Ce grand terrain a permis d’aménager un verger planté d’arbres fruitiers adaptés à notre région. Cognassier, Néflier et Noyer nous gratifient chaque année de leurs fruits. En revanche les Poiriers souffrent de la présence de calcaire. Les pruniers et pommiers produisent plus ou moins selon les années 🍐🍎
Un espace détente, peu éloigné de la maison, nous permet de manger ou de lire sous une gloriette et d’apprécier, d’un côté le massif où trône un puits décoratif, de l’autre le jardin potager 🎋
Plusieurs endroits où se mêlent arbustes et fleurs diverses limitent les côtés du terrain. Un abri de jardin entouré lui aussi d’un massif permet de stocker le matériel de jardinage. Depuis la maison, on aperçoit un bassin qui sert d’abreuvoir à divers animaux. On y apprécie aussi la présence le Libellules en été ☀️
Le jardin potager nous apporte son lot de légumes pendant la belle saison. Pas d’engrais chimique mais un apport de compost qui permet de nourrir la terre. J’effectue des rotations pour ne pas épuiser le sol et j’essaie de respecter les associations favorables entre les familles de végétaux. J’insère également des œillets d’Inde entre les pieds de tomates pour combattre nématodes et pucerons 🍅🥒
De nombreuses fleurs mellifères comme les Lavandes donnent de la couleur. De plus, pour favoriser la biodiversité, un espace n’est pas tondu pour le bonheur des oiseaux et des insectes qui y trouvent leur nourriture. À proximité, une tente affût permet de les observer et de les photographier 🦋🐦
Peu éloigné des pelouses calcaires de Nixéville, nous avons eu la surprise de voir pousser spontanément des orchidées du genre Ophrys dans la pelouse. Repérées par des piquets, elles seront, cette année, épargnées de la tonte 🌸
Afin de préserver au mieux la biodiversité, nous avons installé des nichoirs à oiseaux et à abeilles sauvages 🐝 Deux composts permettent de recycler les déchets végétaux du jardin ainsi que les déchets organiques de la maison.
Tout au long de l’année, de nombreux oiseaux et quelques mammifères s’invitent sur notre propriété 🐿

Jardin de Camille et Alexandre

Amoureux de la nature et très intéressés par les thèmes liés à la permaculture, nous aménageons progressivement notre jardin. On peut y rencontrer :
– Des animaux : 2 chèvres 🐐, 2 moutons (dont nous avons appris à filer la laine au rouet… ne nous manque plus qu’un peu de temps libre !) 🐑, un coq et ses 4 poulettes (qui nous offrent des œufs tous les jours et un excellent fumier pour le jardin) 🐓, 2 canards coureurs indiens (mangeurs de limaces… paraît-il)🦆, 3 ruches (pour faire le plein de pollinisateurs et récolter quelques pots de miel) 🐝 et 3 chats (chasseurs de campagnols, à leurs heures perdues) 🐈
– Un jardin d’agrément, partagé avec nos poules, et dans lequel fleurissent une grande variété d’aromatiques et de plantes vivaces 🌱
– Une mare, dans laquelle barbotent nos canards, s’abreuvent nos abeilles et s’invitent chaque année grenouilles et libellules 💧🐸
– Un potager « au naturel », débuté lors du confinement de mars 2020, avec des buttes de culture en « lasagnes » (superposition de couches de matériaux plutôt azotés – tontes fraîches, compost… – et de couches de matériaux plutôt carbonés – paille, feuilles mortes, foin, BRF, carton… -), une serre tunnel et une autre en verre (dans laquelle nous faisons nos semis), quelques arbres fruitiers, un compost, des cuves de récupération d’eau de pluie, des structures en noisetier pour accueillir nos haricots et petits pois grimpants, et… un banc pour se reposer en admirant le tout ! 🥒🍅🥕🍆
Nous paillons toutes nos buttes (pour conserver l’humidité, protéger et nourrir le sol), optons pour des méthodes de culture sans travail du sol (comme les pommes de terre sous foin) et récoltons également les plantes sauvages qui poussent sur notre terrain (que Camille sèche et transforme en tisanes, condiments et cosmétiques) 🌸
Prochains projets : planter une haie 🌳 (pour développer la biodiversité, protéger le potager du vent, obtenir de l’ombre, du fourrage pour nos bêtes et des petits fruits pour nous) et alimenter notre mare avec les eaux pluviales de notre toiture pour éviter qu’elle ne s’assèche en été ☀

Jardin partagé Le CLOSEL

🌸 Le CLOSEL, à Saint-Maurice sous les Côtes : un jardin prêt à partager, un jardin prêt pour faire germer des idées et des amitiés…🌱 L’association Participe-Présent a récupéré il y a 1 an une parcelle en friche au centre du village pour y développer un potager au naturel 🍅, avec échanges de savoir-faire, de graines, d’idées… Les récoltes sont distribuées gracieusement ; elles permettent aussi d’organiser une fête de la soupe, pour préserver l’esprit convivial. Notre maxime pourrait être : «Donnons envie de jardiner». 🐝

Jardin de l'Écomusée d'Hannonville

🌸 L’éco-jardin est un espace dévolu aux bonnes pratiques de jardinage 🌱 et à la protection de la biodiversité 🦋
Différents espaces, agrémentés de panneaux pédagogiques, vous informent et vous accompagnent sur les techniques simples et efficaces qui favorisent la transition écologique, telles que le paillage, l’usage des plantes infirmières 🌿, la rotation des cultures, le compostage, la gestion de l’eau… 💧 Jardin d’hôtes, il fourmille de petites bêtes 🐝 plus jolies et utiles, les unes que les autres. Des aménagements, durables et éco-conçus, l’agrémentent ; toilettes sèches, cuve de récupération d’eau pluviale, séchoir et four solaire… Venez le découvrir, laissez-vous guider par les explications de Geo 💁‍♂️, le jardinier des lieux, et profitez des nombreuses animations proposées dans le cadre de « Jardin pour tous ».

 

Jardin d'Annette et Georges

🌱 Merci aux bénévoles jardiniers et amis du CPIE (Christine, Françoise, Fabrice et Joël) d’avoir visité le jardin de Dominique, qui participe pour la première fois à l’opération «Bienvenue dans mon jardin au naturel»
🐝 Celui-ci sera heureux de vous faire découvrir son jardin qui comporte une partie « potager », une partie ornementale avec des massifs d’annuelles et de vivaces, et quelques arbres fruitiers 🌸 Dominique réalise ses propres boutures. Très investi à la LPO 🐦, il a transformé une haie de thuyas en haie locale. Nichoirs, gites, hôtels à insectes, bois morts, et haies accueillent l’avifaune et la petite faune locale, contribuant ainsi à la lutte intégrée. Dominique vous accueillera avec plaisir ! 🐞

 

Jardin "Léhoya" d'Anne et Gilles

Venez visiter le jardin Léhoya d’Anne et Gilles Boudier à Noyers-Auzécourt le dimanche 13 juin après-midi, un jardin naturel où l’on cultive la joie et découvrez aussi quelques recettes qu’Anne a co-écrit avec son amie Virginie (de Meuse Nature Environnement) et qui permettent de valoriser les produits du jardin ! 🍅
En cinq ans, Anne et Gilles ont transformé les 7500 m² de terrain de l’ancienne porcherie de Maison du Val en un jardin naturel cultivé et embelli d’après les principes de la permaculture. Vous y découvrirez 400m² de potager, un verger et une grande mare ! 🐸

 

Jardin de Dominique

🌱 Merci aux bénévoles jardiniers et amis du CPIE (Christine, Françoise, Fabrice et Joël) d’avoir visité le jardin de Dominique, qui participe pour la première fois à l’opération «Bienvenue dans mon jardin au naturel»
🐝 Celui-ci sera heureux de vous faire découvrir son jardin qui comporte une partie « potager », une partie ornementale avec des massifs d’annuelles et de vivaces, et quelques arbres fruitiers 🌸 Dominique réalise ses propres boutures. Très investi à la LPO 🐦, il a transformé une haie de thuyas en haie locale. Nichoirs, gites, hôtels à insectes, bois morts, et haies accueillent l’avifaune et la petite faune locale, contribuant ainsi à la lutte intégrée. Dominique vous accueillera avec plaisir ! 🐞

 

Jardin de Christine et Fabrice

🌸 “Notre jardin, c’est surtout un potager fruitier 🍅
Partis d’une chènevière aux grandes lignes décourageantes, 🌱 Fabrice et moi avons tracé par ci par là des petites allées, parfois des carrés bordés de groseilliers et de cassis, puis des petites haies, les fleurs sont venues se nicher près des légumes selon l’inspiration et
🐝 Ah ! c’qu’on est bien dans ce jardin
loin des engins
pas besoin de sous pour être bien
pas besoin de vin pour être saoûl”
(Paroles de Dick Annegarn)” 🐞

 

Jardin de Vanessa

🌸 “C’est un jardin conçu pour accueillir la biodiversité 🦋, avec ses différents hôtels à insectes « faits maison », la mare 💧 creusée l’année dernière et qui abrite poissons 🐟, grenouilles vertes 🐸 et libellules, un abri au fond du jardin avec des nichoirs à hirondelles 🐦 et à chauves-souris🦇, des buttes qu’on laisse généralement sans aménagement (car quand le printemps arrive, les abeilles maçonnes 🐝 s’invitent dedans), et une partie du terrain en friche à la belle saison pour les insectes.
🐦 On y trouve aussi des « coins oiseaux », avec nichoirs et mangeoires où on a déjà aperçu un grand nombre d’espèces : Moineau domestique, Moineau friquet, Rouge-gorge, Étourneau sansonnet, Troglodyte mignon, pie, corneille, Mésange bleue, Mésange nonnette, Mésange charbonnière, tourterelle, Pinson des arbres, Chardonneret élégant, Verdier d’Europe, Pic épeiche, Pic vert, Pigeon ramier, Accenteur mouchet, Sittelle torchepot, hirondelles et Huppe fasciée (en saison), ainsi que des faisans (rescapés des chasseurs).”🌱

 

Jardin de Pierre

Voici dix ans maintenant que Pierre et sa famille jardinent au naturel dans un grand espace en y mettant un potager sur butte de terre 🍅, une butte de permaculture, une mare, un endroit paysager avec plusieurs espèces ornementales et de grandes surfaces d’herbes fauchées une fois seulement durant l’arrière-saison.
Il laisse la place à la nature en évitant la tonte à certains endroits. Cela favorise la biodiversité dans son jardin et notamment toute la faune auxiliaire (insectes pollinisateurs, oiseaux, mammifères…)🐞, qui l’aide à obtenir des légumes et des fleurs sains, sans une goutte de pesticide. On y trouve aussi des coureurs indiens 🦆 qui sont là pour lutter contre les limaces.
Pierre a creusé une grande mare 💧 qui permet d’accueillir une grande biodiversité : tritons, grenouilles, libellules et petites bêtes de l’eau… 🐸

 

Jardin de Lydia

“C’est un petit jardin, mais il est très important pour moi ! Je dispose de 8 m² environ en pleine terre (avec une serre où les tomates 🍅 et quelques autres plantations se plaisent beaucoup🌱, et sont à l’abri de toute pollution) et de 3 m² en pots et jardinières où je cultive quelques petits légumes : courgettes, choux, ça dépend des années…🥦 J’ai commencé par les aromates, car on arrive assez facilement à couvrir ses besoins dans ce domaine : persil, sarriette, romarin, céleri perpétuel, ail, ciboulette, sauge…🌿 Il y a aussi des plantes 🌸 qui accueillent les « bons » insectes🐝 et éloignent les autres, comme la Tanaisie commune. J’ai aussi une passion pour les plantes sauvages comestibles locales que j’ai appris à reconnaître et que j’installe avec joie : pissenlit🌼 , Lierre terrestre, Petite pimprenelle, Bourrache officinale, pourpier, Plantain lancéolé, mâche, achillée … Et, dans une cour intérieure protégée, j’ai essentiellement des plantes non comestibles assez variées, une bonne compagnie aussi quand le jardin d’extérieur se repose : c’est mon « jardin d’hiver »🌳 Dans ma vie, tout ce qui me permet d’être près de la nature est essentiel, et puis, si je jardine, c’est aussi pour consommer ce que j‘ai fait pousser, MOI ! Des crudités toutes fraîches, des aromates (presque suffisamment pour mes besoins et goûts). Le tout naturel, bio, bien sûr !” 🦋

Jardin d'Ingrid

🌼 Le jardin aux 1001 espèces et aux 1001 histoires… 🐞
Depuis plusieurs années, Ingrid s’associe à l’évènement « Bienvenue dans mon jardin au naturel » organisé par le CPIE de Meuse. Dans son jardin de 40 ares, Ingrid cultive une grande diversité de plantes, en particulier des variétés botaniques et aromatiques 🌱, parfois rares, parfois sauvages … Son jardin, riche et équilibré, coloré et parfumé 🌸, attire de nombreux insectes pollinisateurs 🐝 et une grande diversité d’oiseaux🐦. Depuis plusieurs années, Ingrid et son fils s’intéressent aux papillons 🦋 : ils répertorient et photographient les papillons de jour et les papillons de nuit qui fréquentent le jardin., N’hésitez pas à venir le visiter !
Ingrid propose à la vente des plantes vivaces et vend également des plantes aromatiques : c’est idéal pour la cuisine et les tisanes ! Et n’oublions pas ses sels aromatisés que vous pouvez acheter dans les commerces locaux !

 

 

Jardin de Virginie

🌱 “Depuis plus de 20 ans, je jardine avec la nature, la permaculture était appliquée avec ‘bon sens’ bien avant que je découvre ce terme… qui est un art de vivre cohérent et global. Passionnée de botanique, de plantes aromatiques et médicinales, de variétés fruitières anciennes, de greffe, de glanage, de vannerie sauvage, j’aime partager mon savoir-faire. 🌸 Mon jardin allie carrés potagers, arbres fruitiers, haies refuges et mare à Amphibiens 🐸 : la flore spontanée a sa place au milieu des vivaces et des plantes potagères, ce qui me permet d’admirer toutes les petites bêtes qui contribuent à l’équilibre de celui-ci. On y retrouve également beaucoup d’espèces d’oiseaux 🐦 et des chauves-souris 🦇 venant nicher près de la pergola. L’espace potager est très fourni en fruits et légumes de toute sorte et je privilégie des techniques de jardinage 100% naturelles que j’expérimente au gré des ans : buttes, foin, paille, compost, carton, haie sèche, trognes, champignons…🍄

Jardin "Terre de rêve" de Paul et Valérie

🌸 Paul et Valérie s’occupent de leur jardin de 4000 m2 depuis près de 20 ans. Au fil du temps, les arbres ont poussé 🌳 et sont venus ombrer les lieux, la pelouse a évolué avec une diversification des plantes la composant 🌱, le potager a grignoté du terrain, des buttes on fait leur dos rond de ci de là pour accueillir les cucurbitacées, maïs 🌽 et autres plantes gourmandes, les coquelicots 🥀 ont poursuivi leur promenade à travers les différents lieux et savent chaque année faire les yeux doux pour qu’on les laisse s’immiscer entre les légumes… Notre jardin a évolué au fil de nos aspirations, de nos forces, du climat, des ans… Il est un être vivant abritant d’autres êtres plus petits et lui-même 🐦 parcelle du grand être qu’est la Terre. Il nous invite à l’humilité et à la gratitude pour toutes les nourritures du corps et de l’esprit qu’il nous apporte 🐝

Vos réalisations en bois de récup' ici !

À vos marteaux, prêts, palettes !

Kelly

Réalisations en palettes et autres chutes de bois dans la chambre :
– une tête de lit en planches de palettes passée à l’huile de lin et avec lumière intégrée (bande Led adhésive)💡
– une étagère avec un ancien portique en bois récupéré dans un magasin de bricolage. J’y ai rajouté des planches pour les étagères, quelques paniers et des plantes et le tour est joué👗

Centre Kergomard

Au centre social de Kergomard, Kelly a animé un atelier palette dans le cadre du défi 5 palettes #grainesdetransition ! 😁
Les participants ont fabriqué un banc et une table pour relever le défi 👏🛠

Catherine

Tête de lit…palette et lattes d’une ancienne terrasse

Estelle

Un clapier à partir de bois de palette, de quoi ravir les lapins 😁🐰

Roseline

Dernière réalisation à peine sortie de l’atelier !
Je viens de finir la restauration d’un vieux banc racheté à bas prix pour une nouvelle vie ♻️
Etape 1 : récupération des planches, ici du chêne pour plus de solidité
Etape 2 : faire les découpes des planches à la bonne longueur et largeur
Etape 3 : raboter les planches pour obtenir l’épaisseur désirée
Etape 4 : arrondir les angles des planches pour limiter l’effet “tranchant” des bords
Etape 5 : traiter le bois avec un mélange 50% huile de lin et 50% térébenthine pour nourrir et protéger le bois
Etape 6 : brosser les pieds à la brosse métallique et peindre avec une peinture spécial fer pour protéger de l’humidité et de la rouille
Etape 7 : pré-trouer les planches et assembler !

Sylvie

Un garde du corps sur une ancienne trémie avec les montants verticaux en palette 🙂

Chloé

Et voilà pour ma part, mon petit bar en palette ! 🥰🙌🏼

Roseline

Pour changer des habituelles niches à oiseaux, j’ai voulu me lancer dans des nichoires à chauve-souris ! 🏡
Quelques planches de récup, un plan de construction trouvé sur internet, et c’est parti !
Découpe des pièces, assemblages et pose d’une lasure sur la face extérieure uniquement pour préserver le bois des intempéries sans incommoder les futurs habitants…
Il me reste à les installer et patienter pour qu’elles soient habitées 🦇

 

Alex et Julien

Un petit coin bucolique : terrasse en palette chez Julien et Alex ! Après un terrassement à la grelinette et l’huile de coude, les semelles et planches de traverse ont servi à réaliser le support. Puis les planches désossées ont permis de composer le plancher. Orientée à l’ouest, idéale pour les fins d’après-midi !

Justine

Cabane 100% recup en palettes faite par mon père pour mon fils !!! Il l’adore !

Kelly

Réalisations en palettes et autres chutes de bois dans la cuisine :
– une étagère végétale avec les parties “semelles” d’une palette et 3 planches 🌿
– une étagère à épices avec un ancien coffret à bières🍺

Aude

Jardinière en palette, brise vue, et garde manger pour notre chien 👌

Emmanuel

Rocking-chair en planches de coffrage récupérées après chantier

Mado

Écomusée d'Hannonville

À l’Écomusée d’Hannonville, on peut y trouver un magnifique “grainetier” 🌱 et un fauteuil 🪑 fabriqués en bois de palette 😁👏
Même les poignées du meuble sont issues d’objets de récup’ !

Roseline

Il y a quelques années déjà, un stock de palettes (destiné à faire du petit bois pour la cheminée…) verra finalement sont sort se transformer en construction d’un, premier, abri à petites bêtes ! 🏡
Après j’ai fait marcher mon imagination pour créer différents modèles (vous pouvez trouver plein d’idées sur internet).
De quoi agrémenter nos jardins pour le plaisir des yeux et des petites bêtes 🐝🦗🐞🐜

 

Kelly

Créations en palettes et autres chutes de bois dans le séjour :
– une table basse avec le dessus d’une palette (sans les semelles) et 4 chutes de poteau en bois
– un tableau avec un cadre récupéré d’une vieille toile et quelques chutes de planches de palette (bon ok le texte n’est pas de moi 😂)
– un meuble télé avec deux palettes, chacune coupée à la moitié 📺
– une lampe avec une chute de poteau en bois 💡
– un lustre avec une branche ramassée en forêt, poncée et badigeonnée à l’huile de lin 🖌️

 

infos et astuces pollution numérique

moins de clics, on like !

Les astuces des membres de l'équipe pour diminuer leur impact sur la pollution numérique !

Kelly : « Je supprime ma signature (d’office présente à la fin des mails) lorsque j’envoie un mail aux collègues en interne. De fait, la signature est une image et donc une pièce jointe. Supprimer une pièce jointe fait diminuer le poids du mail ainsi que l’énergie nécessaire pour l’envoyer ! Pour cela, il suffit de cliquer sur l’image et sur le bouton “supprimer” du clavier. »

Alex utilise FramaPad, un éditeur de texte collaboratif en ligne 📨. C’est un équivalent de Google drive (pour le travail en ligne collaboratif), mais en alternative éthique d’outil optimisé pour le travail de collaboration et qui permet de s’affranchir sur ce point du géant Google !

Céline a mis des fonds noirs sur un maximum de ses applis et paramètres de son téléphone (le mode « nuit » en quelque sorte), ainsi l’éclairage est réduit et la consommation d’énergie aussi ! (et c’est aussi beaucoup plus confortable pour les yeux). La luminosité du téléphone est à limiter elle aussi, essayez de ne jamais la mettre à fond !

 Catherine utilise le logiciel CCleaner 🧹 (version gratuite) sur son ordinateur. « C’est un utilitaire conçu pour nettoyer notamment les fichiers temporaires, les traces de navigation, le registre Windows, et les éléments inutiles d’un ordinateur. Si votre disque dur indique un niveau de remplissage alarmant, et que vous ne savez pas par où commencer pour libérer de l’espace, vous pouvez utiliser la fonctionnalité de « Nettoyage facile » de CCleaner. Elle examine automatiquement les cookies de vos différents navigateurs ».
 
Zoé utilise un logiciel de streaming de musique en ligne au lieu d’utiliser Youtube pour écouter de la simple musique pour travailler par exemple, ce qui est beaucoup moins énergivore ! Quand Youtube doit charger un nombre incalculable de vidéos (par exemple celles en recommandation sur la « partie de droite »), et sur le streaming la majorité des musiques tournent sans vidéo, ce qui diminue considérablement la consommation d’énergie. Les vidéos représentent 80% des données du web ! Elles sont très lourdes. Leur stockage, mais aussi leur visionnage sont donc très polluants.
Exemple d’application (ordi ou téléphone) : Deezer, Spotify, Youtube Music…
En revanche le numérique, même pour de la musique reste plus polluants que les bons vieux CD, mais ici l’idée est de limiter notre impact par de petites actions !

Manu : « Lorsque nous envoyons un e-mail, des données sont envoyées vers des serveurs. Durant ce voyage à travers le monde, elles traversent des dizaines de machines appelées « routeurs ». Ces machines demandent de l’énergie pour fonctionner, mais également pour se refroidir. Un e-mail d’un poids de 1 Mo = 19g de Co2 (selon une étude de 2011 de l’ADEME). Supprimer régulièrement ses e-mails inutiles permet de libérer de l’espace disque sur les serveurs d’hébergement 📧. L’hébergeur n’est donc pas obligé d’augmenter son parc informatique pour permettre de stocker de nouvelles données, ce qui diminue de ce fait la consommation énergétique. Il ne faut d’ailleurs pas oublier de supprimer totalement ses e-mails en vidant la corbeille de sa messagerie. Astuce supplémentaire : enregistrer ses e-mails à conserver sur le disque de son ordinateur avant de le supprimer de sa boite mail. Il est ainsi possible de conserver ses e-mails importants sans les laisser stockés sur des serveurs d’hébergement. »

Sam est très soucieux de la qualité de son téléphone. Au lieu de se ruer chaque année sur le dernier smartphone à la mode il passe du temps à comparer les modèles, le rapport qualité/prix, ainsi il a plus de chance de le garder fonctionnel plus longtemps !

Laurie-May utilise la fonctionnalité de limitation de temps de vidéo sur youtube sur son téléphone. Comme ça son temps de visionnage est réduit et cela limite l’impact généré par le streaming de vidéo.

Séverine possède un téléphone (qui n’est pas un smartphone !!) depuis 2016 (avant elle n’avait rien). « J’ai fait le choix d’acquérir un téléphone portable “1er prix” (non tactile) simplement pour téléphoner et envoyer/recevoir des sms ! Pas d’accès à internet de manière à ne pas être “prisonnière” de celui-ci. Du coup, 0 appli… Pas possible de faire des photos de qualité (=solution de facilité). Du coup, je continue à utiliser avec joie, mon appareil photo… »

Thibaut utilise Ecosia comme moteur de recherche et « 80% de ses bénéfices, générés par ses liens publicitaires sont utilisés pour planter des arbres et compenser ainsi le CO2 émis lors des recherches internet. À ce jour, 4 millions d’arbres auraient déjà été plantés depuis la création d’Ecosia en 2009 et, selon Ecosia, un milliard pourraient l’être d’ici 2020. En plus, Ecosia respecte nos vies privées, il ne collecte pas les données personnelles et ne fait pas de publicité ciblée.»

annuaire-reparation (service de l’ADEME) pour trouver un réparateur près de chez soi

longuevieauxobjets.gouv.fr (service de l’ADEME) pour trouver une enseigne près de chez soi

e-reparation.eco (pour diagnostiquer une panne / un dysfonctionnement)

www.meuse.gouv.fr pour trouver des points de collecte ou des enseignes de réparation / revente
www.ecosystem.eco pour trouver des points de collecte (dons, rachats) des Déchets d’Équipement Électrique et Électronique

Vos réalisations pour le défi 3 de janvier

Mes produits sains et naturels : je fais moi-même

Kelly : dentifrice à l'argile blanche

Dentifrice à l’argile blanche fait maison 🏠
Matériel : argile blanche, eau, huile essentielle de menthe poivrée, bâtonnet en bois, un peu d’eau, petit pot en verre
Fabrication : mélanger l’eau et l’argile blanche dans le pot avec le bâtonnet en bois (ne pas utiliser de métal !). La quantité d’eau dépend de la texture que l’on veut donner au dentifrice (plus il y a d’eau et plus le dentifrice sera liquide). On peut rajouter quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée pour une haleine fraîche ! 😁

Catherine : nettoyant multi-usages

Fabriquer un nettoyant multi-usages
Je l’utilise pour nettoyer ma salle de bain, mes plans de travail, mes toilettes et surtout comme anticalcaire pour mon évier…
Voici la recette…
Pour un litre de produit, il vous faut :
50 cl de vinaigre blanc,
50 cl d’eau (non calcaire, sinon utiliser de l’eau déminéralisée)
½ cuillère à café de liquide vaisselle éco ou du savon noir
30 gouttes d’huile essentielle (lavande, citron) ou, pour les allergiques, du jus de citron
Il vous faudra aussi un pulvérisateur vide.
Verser tous les ingrédients dans votre flacon : voilà c’est prêt !

Vos réalisations pour le défi 2 de novembre

Jouets faits maison : en enfance nous retournerons

🧸Ça y est, le défi #grainesdetransition #defijouets de novembre touche à sa fin !
 
Un GRAND MERCI à tous nos participants pour les nombreuses créations partagées sur la page de l’évènement 😁👏
 
🥺Un atelier au CPIE devait normalement se tenir demain afin de clôturer ce défi (comme le défi couture de septembre), mais malheureusement les conditions actuelles ne le permettent pas…
 
👉 C’est pourquoi nous vous proposons une liste d’associations locales (et moins locales) qui vous permettent d’agir, chez vous, en faveur de la transition écologique 🌱, et de faire des dons de jouets 🤖 si certains restent au fond de vos placards, de quoi leur donner UNE SECONDE VIE 😁
 
Vous pouvez aussi faire le choix de les troquer ou les vendre sur des sites dédiés, ce sera toujours un meilleur geste que de les jeter 🙂

Céline : petits chevaux

Envie de jouer aux petits chevaux 🐴 ? Mais vous êtes trop nombreux ? Adaptez le plateau à votre famille ! 👥
📌 Il vous faut :
– un plateau en bois
– un pyrograveur (ou un marqueur) ✏️
– de la peinture 🎨
Tracez un grand cercle sur votre support, puis divisez-le en “part” (autant de part que de joueurs). Ici je vous montre une version pour 5 en bois, et une version pour 8 sur une toile plastique d’une ancienne nappe (un peu délavée). Il reste à tracer les cercles et la colonne finale pour chaque écurie. Un peu de couleur et voilà 😊
Ensuite pour les pions ♟, vous pouvez utiliser ce que vous avez sous la main : des cailloux, des dés à coudre, des boutons de couture, …

Céline : jeu "dessiner c'est gagné"

📌 Il vous faut :
– du papier cartonné
– une règle / des ciseaux ✂️ / un crayon ✏️
– un dé 🎲
– et pour jouer : une ardoise et des crayons effaçables
Dans un premier temps, il faut couper les cartes dans le papier cartonné ✂️ (ici on a utilisé des emballages de céréales, de gâteaux, …). Ensuite il faut écrire 6 mots sur chaque carte. Et voilà !
Pour jouer, chacun votre tour vous piochez une carte. Vous lancez le dé 🎲, et le chiffre obtenu vous indique le mot à dessiner. Le premier qui devine votre mot gagne un point ! 🥇
PS : si vous avez du mal à trouver des mots, utilisez les listes de mots de dictée des enfants. Voici un moyen rigolo de réviser ! 🤓

Arrière grand-père de Céline, Fernand : bercelonnette

Pour aller avec les habits de poupées de Florine, je vous montre la bercelonnette faite par mon arrière grand-père 👴 pour ma maman quand elle était petite.
Ce petit berceau avait à l’origine une flèche pour tendre un voile au dessus.
Mais il est toujours prêt à accueillir poupons et autres nounours 🧸 pour de doux rêves 😴

Florine : Couffin pour poupon

Matériel :
Machine à coudre
Tissu
Ouatine
Vlies
Carton fin pour renforcer
Scratchs pour la couverture
Et voilà un couffin pour transporter bébé partout!

Cathy : calendrier de l'avent

Réalisation de calendrier de l’avent avec des boites d’allumettes

Florine : Sapin intéractif

Matériel :
Papiers
Scratch
De quoi dessiner
Plastifieuse
Idée : en faire un calendrier de l’avent !

Florine : memory

Sans couture
Matériel :
Papier cartonné
Colle
Chute de tissu de différentes couleurs
Ciseaux, de quoi faire un trou un milieu

Roseline : Memory sur le thème "Monsieur/Madame"

Matériel :
– 1 ordinateur 💻🖱 ; 1 imprimante 🖨 et un peu de patience… pour imprimer toutes les images en doublon
– 1 paire de ciseaux
– 1 plastifieuse
– 1 boite de récupération pour le rangement
Et voilà un jeu qu’on peut facilement personnalisé selon le thème choisi 🙂

Florine : Accessoires pour poupon

Sac de couchage, couches, bonnet et porte-poupée
Matériel :
Du tissu, pressions et ou scratch
Et une machine à coudre

Céline : pêche aux canards revisitée

Qui se souvient de la pêche aux canards 🦆 de la fête foraine 🎠🎡? Je vous propose ici une version “maison” et surtout récup’ ♻️.
📌 Il vous faut :
– des pots de yaourt
– des gommettes pour les yeux 👀
– du fil de fer (ou des cure-pipe)
– un bâton et du fil 🧶 pour la canne à pêche
Il suffit de placer les pots à l’envers, d’insérer le fil de fer sur le dessus pour former une attache . Puis on décore avec des gommettes, ou même des plumes si on veut !
Un petit crochet au bout d’un fil accroché à un bâton, et vous voilà prêt à tester votre précision ! 🙂

Céline : peluche en crochet

Vous avez des chutes de laines 🧶 sous la main ? Transformez-les en “amigurumi” : c’est le nom de l’art japonais qui consiste à créer de petits animaux au crochet !
📌 Il vous faut :
– de la laine
– un crochet
– et un pas à pas (il y en a plein sur internet !)
Et après quelques points, vous obtenez un joli nounours 🐻 ou tout autre animal de votre choix ! 🐾

Margaux : doudous

Des doudous réalisés avec des chutes de tissu pour des mamans célibataires et en situation précaire dans le cadre d’une association

Margaux : semainier

Un semainier colorié avec ma fille de 3 ans pour apprendre les jours de la semaine (eh oui le mercredi normalement y’a judo)

Arrière grand-père de Céline, Fernand : tombereau en bois

Voici un tombereau fabriqué par mon grand-père [maman de Céline] pour ses petits-enfants. Nous pouvions ainsi aider au jardin, mais surtout jouer à transporter tout et n’importe quoi ! Le vernis commence à s’user mais il est toujours opérationnel pour les nouvelles générations (sa fabrication date du début des années 60 ! )

Béatrice : poupée

Une toute petite poupée en tissu de récupération qui va se glisser dans son petit duvet tout doux et… chut … elle pourra même dormir avec son animal de compagnie.

Béatrice : chevaux chaussettes

À hue et à dia sur nos chevaux- chaussettes enfilés sur un tube en carton épais

Céline : Jeu de memory 100% récup' ♻️

📌 Il vous faut :
– des gros bouchons en plastique (ici des bouchons de bouteille de lait)
– un pistolet à colle
– plein de petits bazars (toujours en double) : boutons ? trombones 📎 ? …
On peut même imaginer une version nature ☘ avec des noisettes, des glands, …
Il suffit de coller les éléments (2 à chaque fois) au fond des bouchons. Une fois la colle refroidie, on peut jouer !

Pascal : souris en bois

Temps: une petite demi-heure.

Matériel : Disposer d’un tour à bois !

               Un morceau de bois à tourner (ici une branche de thuya)

               Une ficelle pour la queue

               Deux écailles de pomme de pin pour les oreilles

               deux clous de girofle, ou deux baies de poivre pour les yeux

               Une rondelle de bouchon de liège entaillée pour les pattes.

               Quelques poils de pinceau si on veut ajouter des moustaches.

Arrière grand-père de Céline, Fernand : buffet en bois

Un petit buffet fait par mon grand-père [maman de Céline] dans mon enfance, j’avais moins de 4 ans quand je l’ai eu à Noël.  Il date lui aussi du début des années 60. Rien de mieux pour jouer à la dinette ! Les arrières petits-enfants ont aussi pu jouer avec et il est prêt pour les prochaines générations !

Céline : le gruyère 🧀🐭

📌 Pour cela il vous faut :
– une plaque de bois
– une scie cloche
– de la ficelle 🧶
– 2 crochets
– une bille
– une chute de bois pour le réceptacle de la bille
A l’aide de la scie cloche, percez des trous de différents diamètres, en quinconce, sur votre planche de bois. Plus il y en aura, plus le niveau de difficulté du jeu sera grand. 🧀
Poncez si besoin l’intérieur des trous pour éviter les échardes.
Placez les crochets en haut à droite et à gauche de la planche.
Coupez la ficelle 🧶 en 2, et accrochez-les au support pour la bille (ici une simple chute de bois avec un demi cercle creusé dedans).
Placez les extrémités des ficelles dans le crochet correspondant.
Et voilà 😊
Maintenant placez la bille en bas du gruyère 🧀, et à l’aide des 2 ficelles, faite la remonter en slalomant entre les trous pour ne pas tomber dans le gruyère !
Vous pouvez le faire en chevalet double-face, ainsi 2 personnes peuvent s’affronter en même temps. Ou bien vous pouvez faire une face “facile” et une face “difficile” !

Roseline : Jeu du solitaire / Jeu du moulin

Matériel :
– 1 planche de bois utilisée recto/verso (ici elle fait 24cm/24cm)
– du papier de verre
– 1 pyrograveur
– des petits cailloux, tous blancs à l’origine les noirs ont été peints

Florine : balle dans la boite

Matériel:
Une boîte à chaussures
Une balle en bois ou une grosse perle
Avec un peu de découpe, bébé s’entraîne à mettre la balle dans la boîte. Jeu d’inspiration Montessori !

Florine : machine à laver en carton

Matériel :
Carton
Scotch
Cutter
Feutre indélébile
Un peu d’imagination, et hop une machine à laver!

Florine : memory

Sans couture
Matériel :
Papier cartonné
Colle
Chute de tissu de différentes couleurs
Ciseaux, de quoi faire un trou un milieu

Joël : maison de poupée

À l’époque de sa réalisation, il y avait même un petit réseau électrique, avec luminaires dans les pièces et lampes de chevet, alimentés par une bonne vieille pile plate 4,5V qui durait très longtemps… L’utilisation de revêtements autocollants (type Vénilia) sur les murs et les sols date bien sa construction !

Joël : hallebarde

La période “Moyen-Âge” des petits enfants a été un thème idéal pour confectionner tout un armement ! Il reste encore cette hallebarde.

Florine : boite à fils multicolores

Matériel :
1 boite en carton
Des restes de fils et de rubans
Perles en bois
Ciseaux
Faire des trous dans la boîte et passer les fils à travers! Activité pour les tout-petits !

 

Florine : calendrier

Matériel :
-Papiers
-Scratch
-Peinture
-Stylo
Un peu d’imagination, de dessin et hop c’est parti ! Pour le plaisir des plus grands et plus petits !

Joël : tipi

J’ai reconverti quelques rames de haricots en bambou qui avaient fait leur temps au jardin pour y couper 5 piquets de 1,50 m formant la structure et reliés entre eux à 10 cm du sommet par une cordelette. Pour garder à la base de la toile une belle forme circulaire, j’ai fixé le bas de chaque piquet à une tige souple en fibre de carbone (ex-ossature d’un tunnel de forçage dont le voile était déchiré et irréparable).
Le plus long fut la couture de la toile : C’est une jupe formée de 5 panneaux triangulaires, dont un petit pour l’entrée. Un morceau de velcro ferme cette jupe (on le devine ici en haut à gauche du petit triangle) ; le bas de cette jupe est tendue régulièrement autour de la tige circulaire par des fixations type velcro (2 attaches sur chacun des 4 lés). Le tapis de sol est indépendant de la toile et peut donc être retiré si besoin.

Céline : marionnettes à doigts

📌 Il vous faut :
– de la feutrine de toutes les couleurs 🎨
– des ciseaux de précision ✂️ (les ciseaux à ongle sont parfait pour moi)
– du fil 🧵 et une aiguille
– des accessoires (perles, rubans, sequins, dentelle, …)
Je n’ai pas réellement de pas à pas. Trouvez le personnage qui vous intéresse, faites un croquis pour avoir une idée du rendu final. Puis sortez la feutrine et c’est parti !
Idéal pour donner vie aux histoires 📚 ou aux chansons 🎵 !
Reconnaissez-vous la souris verte ? Prête à se transformer en escargot 🐌 !
Le petit chaperon rouge ? Accompagné de mère-grand 👵 et du loup 🐺 !
Boucle d’or et les 3 ours 🧸 ?
Les 3 petits cochons 🐷 ?
Il y a aussi Saint Nicolas !
Et on prépare les fêtes de fin d’année avec le père-Noël 🎅 !

 

Joël : gymnaste en bois

Le gymnaste : joli mouvement de rotation d’un bout à l’autre des barres parallèles. Aux deux extrémités de ces barres, une petite encoche du diamètre de l’axe fait éviter une mauvaise chute à l’acrobate !

Joël : poussette pour poupée

Comme les vraies, elle a un petit filet sur sa base pour les petites affaires utiles pendant la promenade

Joël : camions en bois

Camion trotteur : très utile pendant l’apprentissage de la marche. Mais il avait déjà bien servi auparavant comme porteur de bébé pour faire des tours dans les pièces de la maison (aïe… le dos des adultes…).
Phares en liège (couvercle de pot de moutarde) bien utiles pour les chocs dans les meubles ; roues provenant d’une ancienne poussette

Joël : trébuchet

Encore au Moyen-âge, mais jeu pour l’intérieur : le trébuchet.

Florine : maison en carton

Matériel :
Un grand carton
Un cutter
Du scotch
De la peinture et indélébile
Avec un peu d’imagination, on transforme le carton en maison, pour le plus grand bonheur des enfants qui peuvent s’y cacher!

Céline : domino géant en bois

📌 pour le réaliser, il vous faudra :
– une planche en bois
– une scie
– du papier de verre
– un pyrograveur (ou plus simplement de la peinture 🎨)
Dans un premier temps j’ai coupé la planche en 28 rectangles identiques (ici la longueur du domino correspond simplement à la largeur de la planche). 👩‍🔧 J’ai légèrement poncé les arrêtes pour éviter les échardes éventuelles. Puis j’ai sorti le pyrograveur pour tracer les points. Mais vous pouvez plus simplement utiliser de la peinture ou même un crayon ✏️.
On pourrait ainsi imaginer une version pour plus petit avec un code couleur en plus des chiffres.
Pour finaliser, j’ai créé une pochette dans une jambe d’un vieux jean 👖 pour pouvoir ranger les dominos facilement, et j’ai décoré avec de la feutrine et des boutons ! Ça fait aussi office de pochette cadeau 🎁 !
Voici de quoi s’amuser en famille pendant les après-midi pluvieuses 🌧

Joël : jouet en bois et ficelle

Encore un jouet qui amuse bien les petits (en général ils tombent dessus au moment du coucher… et tirent sur la ficelle en riant pendant un bon quart d’heure ! l’enfer avant d’essayer de les endormir !)

Joël : puzzles en bois (45 ans d'âge !)

Le puzzle, un incontournable, facile à faire avec des chutes de contreplaqué. Celui-ci doit avoir 45 ans !!! et il sert encore pour les petits enfants… A l’époque, il a été découpé avec une petite scie manuelle à lame fine.
Les différentes pièces ont été peintes recto et verso, permettant à l’enfant de s’en servir aussi pour jouer à la ferme.

Joël : jouet en bois et fil de fer

Ce jouet “bouts de bois & fil de fer” qui a déjà connu 2 générations d’enfants a toujours autant de succès auprès des petits.

Joël : une ferme

La vieille ferme -construite dans les année 80- qui reprend toujours en service quand arrivent les petits enfants…

Vos réalisations pour le défi 1 de septembre

Tous au dressing une seconde vie pour mes vêtements

Samedi 3 octobre : atelier couture au CPIE !

🧶🧵 Samedi 3 octobre s’est tenu un atelier couture au CPIE dans le cadre de notre initiative #grainesdetransition #defitextile ! ✂️ 🌱
 

Programme de la journée :

💁‍♀️ Partage des réalisations de récup’ entre les participants,
👗 Réalisation de petites créations pour certaines (jouet bébé, nappe, carré démaquillant…)
👗 Échanges de vêtements pour leur donner une seconde vie entre les participantes,

🙌 Découverte des réalisations de LILIROSE compos’ (sur facebook) qui nous a fait l’honneur d’être parmi nous ! 😄

Joël : réalisation pour ses petits enfants avec des chaussettes

Flo Dem : snood ou tour de cou pour enfant

Flo Dem : chouchou

Chantal : sac en jean

Monette : pochette de jardinage

Monette : Chapeaux

Flo Dem : snood ou un cache col adulte à partir d'un vieux T-shirt

Monette : sac en cravates

Monette : Patchwork

Monette : peluches

Céline : patchwork de tissus sur carton plume

📌 il vous faut :
– du carton plume (aussi appelé carton mousse)
– un dessin simple 🖍 (comme un vitrail, avec des zones bien définies)
– un cutter de précision
– des chutes de tissus de toutes les couleurs ✂️♻️
– du coton de rembourrage ☁️
Dans un premier temps, tracez votre dessin sur le carton 🖍 (ou bien comme moi, collez un dessin que vous avez imprimé). Marquez légèrement les traits du dessin au cuter. Il faut légèrement entailler le carton, sans le transpercer).
Découpez ✂️ des morceaux de tissus légèrement plus grands que la forme nécessaire. Puis à l’aide d’une lame très fine (ici celle d’un couteau 🍴 ), enfoncez le tissu dans l’entaille faite au cutter précédemment autour de l’emplacement voulu. Laissez une petite ouverture pour insérer un peu de coton ☁️, puis fermez entièrement la forme.

Céline : circuit pour petites voitures

📌 Il vous faut :
– des jeans 👖
– des chutes de tissus
– de la feutrine pour les panneaux 🚦🛑
– des accessoires en tout genre (boutons, rubans, perles, …)
J’ai coupé ✂️ un grand cercle dans une toile assez robuste. J’ai ensuite recouvert de morceaux de jeans 👖 pour symboliser les routes🛣. J’ai complété mon “patchwork” avec différentes teintes de vert (de vieux vêtements polaires).
Quelques détails :
– la station essence🛢 avec un lacet pour symboliser le pistolet de la pompe
– une maison 🏠 en feutrine avec les volets qui peuvent se fermer
– la station de lavage 💦 avec des rubans pour représenter les rouleaux
– des panneaux 🚦🛑 un peut partout pour réguler la circulation 👮‍♂️
💡Et détail final : un ruban qui fait le tour du cercle et qui permet de refermer l’ensemble sous forme de pochon pour transporter ses petites voitures partout facilement ! 🚗🚛🚕

Roseline : poulettes en feutrine

Il vous faudra :
– Tissus pour le corps que l’on assemble en pyramide,
– Feutrine rouge pour la crête
– Feutrine brune pour les ailes + pattes
– De la ficelle épaisse pour attacher les pattes
– Des petites chutes de tissus orange pour les becs (astuce de ma maman : durcir le tissus avec de l’amidon pour lui donner une certaine rigidité)
– Et pour finir : des yeux 👀 que l’on peut aussi remplacer par des boutons de récup’ ♻️
Et il ne reste plus qu’a tout assembler ! 🐓

Céline : éponge tawashi

Des chaussettes trouées ou usées 🧦 ? Ne les jetez pas ! Transformez les en Tawashi (ou “éponge tressées)”!!! ♻️ Une manière simple de remplacer petit à petit les éponges 🧽 dans la cuisine et la salle de bain .
📌 Il vous faut :
– de vieilles chaussettes 🧦
– un paire de ciseaux ✂️
– une planche en bois
– des clous et un marteau 🔨
Voici un petit tuto vidéo pour mieux comprendre le déroulé : https://www.youtube.com/watch?v=vGwhpZIlUog
L’avantage avec ces éponges, c’est qu’elles sont quasiment inusables et dès qu’elles sont sale on peut les passer en machine !

Florine : vêtements bébé

Pull
Matériel : Vieux pull ! Le mien avait une trace jaune qui ne partait plus, je l’ai récupéré et j’ai cousu une poche au niveau de la trace
 
T-shirt
Matériel : t-shirt adulte qui n’est plus porté !
 
Pantalon
Matériel : Tissu t-shirt ou de sweat ! Pourquoi pas un reste polaire avec l’hiver qui arrive !
Barboteuses
Matériel : Mousseline, ou jersey ou coton… Moi j’ai récupéré des tissus qui n’étaient pas utilisé, au fond d’une armoire d’une connaissance ; Biais ; boutons pressions

Peggy : pochette et sacs

Peggy : masques avec élastiques en collants ou en maillot de bain

Peggy : bavoir

Peggy : jupe en jean usé

Catherine : jeu des paires pour les tout petits

Un jeu pour les tout-petits : retrouve la paire !
Il suffit de découper deux carrés de tissu de la taille que vous souhaitez dans, par exemple, une vieille paire de chaussettes ou des collants pour enfants. Vous pliez chaque carré et vous surpiquez : hop, la première « paire » est prête… On recommence avec un autre tissu pour former des paires de différentes couleurs ou de différentes textures. L’enfant doit reconstituer les paires : ma fille a 14 mois a réussi le jeu !
N’étant pas couturière, j’ai agrafé les tissus … Dans ce cas ne pas laisser l’enfant jouer seul !

Florine : guirlande sans couture

Sans couture !
Déchirer ou couper des morceaux de tissus et nouer les sur la guirlande lumineuse ! Attention prenez une guirlande dont les ampoules ne chauffent pas !

Kelly : housses de coussin

De vieilles jupes trop petites transformées en coussins bien moelleux ! Ils ont été faits avant l’événement, d’où une seule et unique photo, celle du résultat final. Mais en gros : découper l’élastique des jupes afin d’avoir un rectangle parfait, coudre le premier côté ouvert, rembourrer, coudre le second côté ouvert et hop un coussin ! 🛏️✂️♻️

Florine : chouchou

À la main ou à la machine ! C’est très rapide !
Matériel
Élastique
Reste de tissu

Catherine : Pêle-mêle photos

Matériel :
un vieux cadre ou bien 4 bâtons que vous assemblez,
un tissu de dimensions légèrement supérieur à celles du cadre, merci
Florence Preud’homme
pour tes tissus du Laos
une agrafeuse murale,
une visseuse et des vis,
du fil de couleur,
des petites pinces à linge..
Etapes :
1: Fixez le tissu à l’arrière du cadre avec une agrafeuse murale
2: Retournez le cadre et positionner des vis pour accrocher les ficelles de couleur auxquelles seront accrochées les photos
3. Accrochez vos photos avec des petites pinces à linge

Florine : sac à oeuf

Matériel
Tissu coton ou pourquoi pas du jeans
Le tuto que j’ai utilisé est désactivé alors je vous en ai trouvé un autre! En espérant qu’il est bien:

Florine : peluches

Pour décorer la chambre de vos enfants, pour jouer ! Bref, on peut faire de jolis animaux avec des restes de couverture polaire, et du tissu que j’ai récupéré !
J’ai trouvé les patrons sur Stoff&Stil, malheureusement pas en français…

Catherine : déco vase ou bouteille

Habillage pour un vase (ou pour une bouteille d’eau de vie…)
Découper les tissus en bandes ou en formes diverses (selon votre inspiration).
Les coller : j’ai utilisé une colle spécial scrapbooking

Florine : bandeau croisé

Matériel :
Chute de tissu (en bande) moi j’ai utilisé les restes d’un pull et d’un t-shirt
Élastique
Mais vous trouverez plein de modèles différents avec tuto sur internet!!

Florine : machine à laver pour enfant

Sans couture!
Matériel :
Carton
Stylo indélébile
Gros papier collant
Vêtements type chaussette, etc.
Étapes:
1. Fermer le carton à l’aide du papier collant
2. Couper un cercle pour créer la porte de la machine à laver! Pas sur tout le tour, afin que le couvercle reste accrocher et puisse s’ouvrir.
3. Avec le marqueur indélébile, dessiner les motifs de la machine!
4. Il n’y a plus qu’à y placer les vieilles chaussettes solitaires!
Et trouver une petite corbeille à linge! 😉

Florine : tablier

Matériel :
Tissu (plusieurs chutes cousues ensemble style patchwork, ou un drap)
Rubans
Facultatif : biais
Étapes :
1. Réaliser votre patron grâce à la mesure du haut du corps, hanches, etc… La taille du tablier sera différent s’il est destiné à un enfant, une personne petite ou grande!
2. Réaliser un bord sur tout le pourtour
3. Coudre les rubans
Facultatif : vous pouvez aussi faire le pourtour grâce au biais!
N’hésitez pas à personnaliser en ajoutant des poches etc !

Céline : bloque-porte

Des jeans troués ou usés ? 👖 J’en ai fait un “bloque-porte” 🚪
📌Il vous faut : ♻️
– un jeans abimé ou troué 👖
– une paire de ciseaux ✂️
– du fil
– du sable (pour faire le lest)
J’ai retourné le jeans 👖 et coupé une des jambes sous le genou ✂️. J’ai fermé l’ouverture du pied afin de former un sac. J’ai rempli la poche ainsi formée avec du sable et j’ai fermé la poche avec un ruban noué 🎀 (ici une bande de jeans). Et voilà un joli bloque-porte récup’ 🚪

Florine : memory

Sans couture
Matériel :
Papier cartonné
Colle
Chute de tissu de différentes couleurs
Ciseaux, de quoi faire un trou un milieu

Florine : sac fourre tout

Matériel :
Tissu
Cordelette
Étapes :

Florine : sac

Matériel :
Tissu assez solide
Étapes :
1. Réaliser les lanières : couper de grandes bandes, plier en 2 end. Contre end., Piquer, retourner, repasser
2. Avec le rectangle de tissu que vous avez, plier en 2, piquer les côtés, retourner repasser
3. Option facultative: réaliser des soufflets dans le fond du sac
4. Épingler les lanières en haut du sac
5. Retourner, faire un bord, piquer. N’hésitez pas à passer plusieurs fois au niveau des lanières pour plus de solidité !

Florine : oiseaux en tissu

Matériel
Reste de tissu
Bouton
Mousse de coussin

Florine : Couverture Patchwork

Matériel
Couverture polaire
Biais (je l’ai réalisé avec des draps et des rideaux)
Reste de tissus
Étapes :
Coudre les motifs ensemble pour former l’avant de la couverture, repasser
Poser envers contre envers la couverture polaire et le drap patchwork
Poser le biais tout autour, épingler et coudre

Florine : Pochette à une ou plusieurs poches

Matériel :
Chute de tissus
Scratch ou pression ou bouton
Étapes
Retrouvez le tuto sur le site suivant :

Florine : Sac de couchage pour enfants

Matériel
-reste de drap, de housse de couette pour la version été, ou couverture polaire pour la version hiver
-fermeture: zip, scratch, pression (selon ce que vous avez !)
-biais pour l’encolure et les manches: facultatif (un bord convient aussi!)
Il ne vous reste plus qu’à couper la forme selon la taille de votre enfant.
Et voilà un sac de couchage de récup et personnalisé !

 

Florine : Les indémodables lingettes

Matériel :
Reste de serviette
Tissu coton
Étapes:
1. Couper les tissus dans la forme voulue
2. Coudre end. contre end. la serviette et le coton, en laissant une ouverture
3. Retourner repasser
4. Rentrer le bord de l’ouverture et surpiquer tout le bord
J’en ai pour plusieurs utilisations! Les formes et les couleurs varient en fonction! Les rondes à fleur pour se démaquiller, les petites carrées pour les fesses de bébé, les grandes carrées en guise d’essuie tout!

Florine : Sac à tarte

Matériel :
Tissu style coton ou tissu enduit si vous avez… Ce n’était pas mon cas! J’ai utilisé des restes de tissus provençaux !

Florine : Pee pee tee pee

Bouclier spécial pour éviter d’être arrosé par son petit garçon !
Materiel
Des chutes de serviette
Un tissu pour le côté visible
Étape :
1. Couper les tissus comme sur l’image
2. Coudre endroit contre endroit pour former 2 tipis
3. Insérer les 2 tipis l’un dans l’autre, envers contre envers
4. Faire un bord et surpiquer!
Les tipi à pipi sont prêts !

 

Florine : sachets de lavande

Un classique ! Avec du lin ou du coton! Il y a moyen de faire plein de formes pour que vos armoires sentent bon!

Florine : Fanions sans couture

Couper la forme de votre choix dans un tissu assez épais pour ne pas qu’il se déforme. Vous pouvez aussi le renforcer avec du thermocollant. Personnalisez vos formes: Ciseaux cranteurs ou classique, boutons, etc…
Accrochez les avec une pince à linge sur une jolie cordelette!

Céline : le croco chaussette

Encore des chaussettes solitaires dans vos armoires ? On peut les transformer en crocodile ! 🐊
📌 il vous faut : ✏✂️
– une chaussette seule (avec une longue tige)
– du fil et une aiguille
– 2 boutons pour les yeux
– de la mousse
Couper la tige de la chaussette pour former la queue du croco 🐊. Faire deux bourrelets sur le dos pour donner du relief.
Placer les deux boutons sur le talon de la chaussette pour former les yeux 👀 et donner du relief à la tête.
Découper les pattes 🐾 dans les chutes de la chaussettes et les coudre sous le ventre de l’animal.
Placer quelques dents bien acérées tout le long de la gueule du croco. 2 grosse narines 🐽 avec un point noué et voilà ! 🐊♻️👍

 

 

Florine : Jupe boutonnée

Matériel
-Chemise d’homme
-élastique
-T-shirt
Étapes :
1. Repasser votre chemise, si comme moi elle traînait dans un coin en attendant d’être transformée !
2. Couper en ligne droite en dessous des bras
3. Coudre la boutonnière, càd les deux devant, afin que la chemise soit fermée définitivement ! Cela permettra d’éviter que les boutons se défassent… Attention de ne pas coudre le dos avec!
4. Couper une ou plusieurs bandes dans un t-shirt : la largeur doit être assez grande pour passer l’élastique, la longueur totale doit correspondre à la largeur de la chemise+ marge de couture
5. Coudre les petits côtés ensemble, endroit contre endroit pour obtenir une ceinture
6. Plier en 2 envers contre envers, repasser
7. Placer la ceinture par dessus la chemise, endroit contre endroit, les côtés coupés ensemble, épingler,
8. Coudre en laissant une ouverture
9. Passer l’élastique à l’intérieur de la ceinture à l’aide d’une épingle à nourrice
10. Fermer l’ouverture, facultatif : surpiquer la couture vers le bas sur tout le tour de la jupe
Et voilà, vous avez fini votre toute nouvelle jupe!
Vous pouvez utiliser le reste de la chemise, avec le tuto suivant : le sac à baguette!

Florine : Sac pour le potager

Matériel
t-shirt
Avec un très vieux t-shirt, je réalise un petit sac pour aller chercher les légumes de mon potager! Il n’est pas superbe, mais bien pratique et du coup, ça ne me fait pas mal au coeur de le voir sali par la terre!

Florine : Bouillotte noyaux de cerises

Faites attention au tissu que vous utilisez, il doit supporter le micro-onde! 😉 Un coton ou un lin est parfait ! Pas de tissu synthétique !
Et voilà quelques secondes au micro-onde et vous aurez bien chaud !

Florine : carnet de notes

Matériel (taille A 5)
-1 feuille A4 cartonnée pour la couverture
-feuilles A4 pour remplir le carnet
-tissu de récup
-de quoi personnaliser: rubans, boutons, etc
-colle ou machine à coudre, perforatrice
-anneaux en métal pouvant s’ouvrir
Étapes
1 Couper le papier cartonné en 2, les feuilles A4 en 2
2 Coudre le tissu sur le cartonné (ou coller, je n’ai pas essayé, mais ça doit marcher pour ceux qui n’ont pas de machine)
3 Perforer le tout et insérer dans les anneaux

Florine : Sac à baguette

Matériel : Chemise (Facultatif ruban)
Étapes
1. Prenez le reste de la chemise utilisée pour réaliser la jupe! Vous n’aurez besoin que des manches. Vous pouvez soit réaliser 2 sacs à baguette avec du ruban dans chacune des manches, soit réaliser un sac avec une manche pour le corps du sac et une manche pour les lanières. Ici j’ai décidé d’utiliser une seule manche et du ruban
2. Couper la manche
3. Retourner la, coudre le fond endroit contre endroit, retourner la manche à l’endroit
4. Couper un morceau de ruban, les restes de cadeaux de Noël par exemple 😉
5. Faire un bord pour ne pas que le ruban s’abîme, coudre sur la même couture du bord de la manche pour que cette couture soit invisible
Et voilà ! Un sac à baguette pour aller chez le boulanger !

Roseline : citrouille en T-shirt

Pour préparer l’automne 🍂🍄🦔🌰🍁
Je vous propose de recycler un vieux t-shirt (orange de préférence…) en citrouille ! 🎃
Il vous faut :
– 2 ronds découpés dans le t-shirt orange
– de la mousse
– des feuilles découpées dans du tissu vert
– 1 ressort (que j’ai coloré au marqueur vert)
Coudre les 2 ronds orange ensemble et garnir avec de la mousse.
Une fois la galette formée, passer un gros fil pour donner la forme des quartiers.
Passer le ressort dans l’une des extrémités des feuilles et piquer dans le cœur de la citrouille.
Et voilà, une belle décoration pour Halloween ! 👻☠️🎃🕷🕸🦇
 

Sylvie : sachet lavande

Plutôt qu’un sachet de lavande à déposer dans mon tiroir à sous-vêtements, j’ai transformé un vieux soutien-gorge. Il n’y a plus qu’à l’installer ! 😉

Céline : Dragon en chaussette

Des chaussettes solitaires 🧦? Voici une nouvelle transformation ♻️ : en dragon !!! 🐉
📌 Il vous faut : ✂️✏️
– 2 vielles chaussettes 🧦(même dépareillées) dont une avec une grande tige
– 2 boutons pour les yeux (ou en broderie)
– une chute de tissu (pour les ailes)
– des cure-pipes ou du fil de fer (pour l’armature des ailes)
– de la mousse
J’ai d’abord formé le corps à l’aide de la mousse. J’ai façonné des “bourrelets” pour symboliser le museau et 2 bosses sur la tête. Les yeux viennent finaliser la tête, ainsi que 2 naseaux avec un gros point de couture à chaque fois qui fait rentrer un peu la mousse. 🐉
J’ai ajouté un triangle pour symboliser la peau du ventre (venant de la seconde chaussette). 🧦
Puis j’ai cousu et assemblé les pattes (avec un gros point au centre de chacune)
Ensuite on passe aux ailes, dont la rigidité est donnée grâce à des cure-pipes (aussi appelés “chenilles” en loisirs créatifs). Et enfin on finalise avec des épines dorsales si on le souhaite. 🙂

Justine : Panière à partir de vieux t-shirts

Réalisation d’une paniette au crochet à partir de vieux t-shirt.
Technique Trapilho !
 

Justine : Jupe et short

Recyclage de jean’s trop courts ou abimés, en short pour mon fils, en jupe pour moi ! ✂️✂️✂️

Florine : balle de préhension Montessori

J’ai suivi le tuto donné par la maison des maternelles en utilisant mes chutes de tissu!

Céline : bavoirs bébé

Une idée pour donner une seconde vie à des serviettes de toilette un peu usées ♻️ : les transformer en bavoir pour enfant 👶🍼
📌 il faut donc : ✏✂️
– une vielle serviette (ou du tissu eponge)
– du biais pour les finitions
– du scratch ou une pression
– éventuellement du tissus de doublure (ici du tissus d’un vieux jogging)
– et pourquoi pas un motif pour décorer (ici fait avec de la feutrine)
J’ai utilisé un vrai bavoir pour le gabarit.
👶🎁🍼 un joli cadeau DIY et récup pour une naissance 🍼🎁👶

 

Céline : Singes en chaussettes

Des chaussettes solitaires ou un peu usées ? On peut les transformer ! ♻️
Ici j’ai fait des petits singes 🐒
Il faut ✂️✏ :
– 2 chaussettes (pas forcément de la même paire)
– du fil, une aiguille
– de la bourre (ici venant d’un vieux coussin)
Et voici de quoi donner une seconde vie à nos vieux vêtements ! ♻️🎁🐵👍

Céline : Protèges-slip

Nouvelle couture récup ♻️ et zéro-déchet avec la fiche DIY du CPIE pour confectionner des protèges-lingerie lavables !
J’ai utilisé ✂️✏ :
– de l’éponge d’une ancienne serviette de toilette
– de la toile d’anciens draps
– des boutons pressions

Florine Martin : Sachets sensoriels pour les petits

Matériel :
-chute de tissu ou vêtements pas trop épais, lavés préalablement avec un produit naturel car bébé va mettre les sachets en bouche ! 😉
-de quoi remplir les sachets : pois chiches, lentilles, riz, blé, bouts de laine, mousse, etc…
NB : Pour les plus petits, faites des sachets avec le même tissu, remplis de choses différentes. Pour les plus grands, on peut ajouter des coloris !
Étapes :
1. Couper des rectangles approx. 16x10cm
2. Plier en deux end. contre end., repasser
3. Coudre à 1 cm du bord, laisser une ouverture
4. Couper les coins et retourner, repasser
5. Remplir le sachet
6. Fermer le sachet avec une couture invisible ou à la machine
Bonne découverte sensorielle pour vos petits!

 

Florine Martin : Customiser ses housses de coussin

Vous n’aimez plus vos housses de coussin, qui ne sont pourtant pas abîmées ? Envie de changement ?
Munissez-vous d’un feutre indélébile pour tissu et c’est parti ! On écrit, on dessine sur le tissu pour des housses remises au goût du jour ! (N’oubliez pas de mettre un carton entre les deux épaisseurs de tissu, pour ne pas avoir de marque sur l’autre côté !)
Ou pourquoi ne pas y coudre quelques boutons?!

 

 

Florine Martin : Fanions

Matériel :
-tissus de vêtements selon vos goûts ! Pour moi ce sera des taies de coussin !
-biais : il est possible de réaliser son biais soi-même à partir de reste de vêtements (de préférence là où il y a de la longueur)
NB : où accrocher vos fanions ? Dehors pour une fête, en tête de lit, dans une chambre d’enfant, sur le mur de la cage d’escalier,…
Étapes :
1. Réaliser un triangle isocèle (2 côté de mêmes longueurs sur un carton ou papier). Il peut être petit ou grand, long ou large, selon la quantité de tissu que vous avez et vos goûts! Ce triangle en papier vous servira de patron.
2. Couper un nombre paire de triangles dans vos différents tissus
3. Poser 2 triangles end. contre end., repasser
4. Piquer à 1 cm du bord sur les 2 côtes de même longueur. Ne pas coudre le troisième côté
5. Couper le coin, retourner, repasser
6. Épingler les triangles entre le biais (le côté non cousu du triangle) et coudre tout le long du biais
Bonne réalisation !

 

Florine Martin : recycler les boutons en objets de déco !

Vous avez donné une seconde vie à vos chemises, pantalons, vestes ou autres, mais il vous reste les boutons des vêtements ! Que faire?
Un abat-jour personnalisé bien sûr !
Collez les boutons sur l’abat-jour (moi j’ai utilisé un pistolet à colle) et vous obtiendrez un luminaire original !

 

Florine Martin : Anneau de dentition – hochet

Matériel :
-Chute de vêtements préalablement lavé avec un produit naturel car bébé va mettre le tissu en bouche
– anneau (en bois non traité, existe en différentes formes)
– facultatif : grelot
NB : pourquoi pas ne pas faire des couleurs différentes entre le devant et le derrière, ou des textures différentes… utilisez le tissu d’ un pantalon en velours et d’un petit haut en jersey par exemple.
Étapes :
1. Couper deux fois le modèle selon le schéma (attention au pli). Si vous n’avez pas assez de tissu, vous pouvez raccourcir la longueur! Mais attention, il fait assez de longueur pour nouer à l’anneau !
2. Poser end. contre end., repasser
3. Piquer à 1cm du bord en laissant une ouverture
4. Couper les coins, retourner repasser
5. Ajouter les grelots
6. Fermer l’ouverture au point invisible ou à la machine
7. Éventuellement, surpiquer
8. Nouer autour de l’anneau
Bébé peut jouer et mâchouiller !

Florine Martin : Housse pour boîte à mouchoirs

Matériel :
-tissu d’un vêtement allant avec votre intérieur (ici 2x 50x35cm environ mais à mesurer selon les dimensions de votre boîte à mouchoirs, car oui oui toutes les boîtes n’ont pas la même taille !) Pourquoi ne pas utiliser une jupe en lin par exemple !
– +/- 1m de ruban
-facultatif : décoration à mettre sur la housse (boutons, rubans, perles, etc…)
Étapes :
1. Couper 2 fois le modèle comme sur le schéma
2. Poser endroit contre endroit, repasser
3. Couper le ruban en 4, càd +/- 25cm
4. Épingler les rubans à +/- 3 cm du bord, aux marques indiquées sur le schéma, le grand côté vers l’intérieur
5. Piquer tout le tour en laissant une ouverture
6. Couper les coins, retourner repasser
7. Fermer l’ouverture au point invisible, ou à la machine (moi j’ai cousu une étiquette fantaisie à cet endroit pour »cacher » la couture)
Et voilà, si, comme moi, votre boîte à mouchoirs traîne toujours dans votre cuisine, maintenant elle aura du style !

 

Les objectifs
du projet

Initier et accompagner les changements de comportement en dédramatisant et enthousiasmant la transition écologique et solidaire

Permettre des démarches accessibles à tous, que ce soit économiquement ou matériellement

Favoriser l'échange, la rencontre, le débat et développement l'esprit critique

Susciter le changement par l'exemple en identifiant le CPIE de Meuse comme un accompagnateur, centre de ressources de la transition écologique et solidaire

Mobiliser, à travers les partenaires propres à chaque évènement, le partenariat avec les acteurs du territoire

Favoriser la participation citoyenne

Fermer le menu